Lee Valley & Veritas
Infolettre – Travail du bois
 
  Volume 2, numéro 6 – juillet 2017    
 
Tournages sur plusieurs axes
Porte-stylo original

Avec ce porte-stylo original, vous aurez toujours de quoi écrire à portée de main.

 

Pour réaliser un porte-stylo comme celui-ci au tour à bois, il vous faudra le matériel suivant :

• Mandrin à trois mors
• Contrepointe tournante
• Cône pour la contrepointe tournante
• Pointe d'entraînement
• Lunette de tournage
• Plane
• Jeu d'outils de tournage
• Scie à dents fines

Préparation du projet

 
Tracez une ligne de repère sur l'ébauche.

Tracez une ligne de repère sur l'ébauche en longeant le haut du porte-outil.

 

Choisissez un morceau de bois dur d'une taille appropriée. J'ai utilisé une grosse branche d'érable à Giguère bien sèche. Ébauchez le morceau de bois en un cylindre de 3 po de diamètre et de 6 po de longueur. Placez le porte-outil contre le cylindre de bois et tracez une ligne de repère en faisant glisser votre crayon sur le porte-outil. Tracez une ligne médiane autour du cylindre. Retirez l'ébauche du tour. En utilisant la tête de centrage d'une équerre combinée, tracez, à chaque extrémité du cylindre, une ligne de diamètre reliant la ligne de repère.

 
Tracez le diamètre des extrémités.

Tracez une ligne marquant le diamètre aux extrémités de l'ébauche.

 

À l'aide d'un poinçon, faites un trou à 1 po du centre de la ligne de diamètre sur l'une des extrémités de l'ébauche. À l'autre extrémité de l'ébauche, faites également un trou à 1 po du centre de la ligne de diamètre, mais du côté opposé.

 
Illustration

Toute cette terminologie peut porter à confusion. Cette illustration vous aidera à vous y retrouver.

 

Vous avez maintenant deux axes : l'un central, au centre de l'ébauche; l'autre excentrique, allant d'un trou décalé à l'autre. Ces deux axes devraient se croiser au milieu du cylindre.

 
Entaillez la pièce à la scie pour donner prise aux griffes de la pointe d'entraînement.

Entaillez la pièce à la scie pour assurer la prise des griffes de la pointe d'entraînement.

 

À l'aide d'un maillet, enfoncez la pointe d'entraînement dans l'une des marques au poinçon décalées. Inclinez la pointe d'entraînement afin qu'elle soit à peu près dans le prolongement de l'axe excentrique. Lorsque les griffes de la pointe d'entraînement sont bien marquées sur l'ébauche, faites deux entailles à la scie en suivant les marques laissées par les griffes. Ces entailles permettent de fixer la pointe d'entraînement de façon sécuritaire afin que l'ébauche reste bien en place sur le tour.

Montez l'ébauche sur le tour à bois, en alignant l'axe excentrique entre les pointes. Placez le porte-outil le plus près possible de l'ébauche. Vérifiez le dégagement en faisant tourner l'ébauche à la main sur plus d'un tour complet. Réglez le tour à la vitesse la plus basse et commencez le tournage.

 
Zone sans oscillation

Ébauche montée sur l'axe excentrique. La portion de l'ébauche qui n'oscille pas est celle qui apparaît le plus nettement.

 

Les contours de l'ébauche qui oscille autour de l'axe excentrique seront flous, sauf au centre où les oscillations sont minimes, voire inexistantes. Cette zone sans oscillations est l'endroit où se croisent les deux axes. Tenez un crayon contre l'ébauche en rotation sur cette zone pour la marquer. C'est là où l'axe excentrique et l'axe central se croisent. Soyez particulièrement attentif aux contours flous. Ils ont peut-être l'air inoffensifs, mais ils peuvent facilement happer un doigt, un outil de tournage ou des vêtements amples. Lorsque l'ébauche tourne, vos doigts et vos vêtements ne devraient jamais dépasser la limite que constitue le porte-outil.

Conseils pour les débutants

Réaliser un cylindre tel que le bec du porte-stylo au tour à bois au moyen d'une gouge ne demande aucune technique avancée. Réglez votre porte-outil parallèlement au banc du tour. Placez la gouge de façon à ce que la pointe coupe la pièce juste un peu au-dessus du centre et que le biseau frotte ou « talonne » le bois, ce qui empêche la gouge de s'y enfoncer. Glissez doucement la gouge le long du porte-outil en maintenant cette position et sans changer la longueur de la portion de la gouge qui dépasse du porte-outil.

Réaliser une pièce de forme sphérique au tour à bois est une autre paire de manches. (La base de ce porte-stylo en forme de bulbe entre dans cette catégorie.) Pour réaliser cette forme, vous devez commencer comme si vous tourniez un cylindre. À mesure que vous déplacez la gouge le long de l'ébauche, son orientation doit cependant changer. En résumé, vous devez la faire pivoter sur 90°, tout en relevant le manche et en augmentant la longueur de la portion de la gouge qui dépasse du porte-outil. Il n'y a rien comme un exemple concret pour mieux comprendre. Retirez les pointes et coincez une balle entre la broche de la poupée fixe et le fourreau de la poupée mobile. (Les deux ont des ouvertures en leur centre et peuvent facilement retenir une balle de tennis ou de baseball.) Imaginez que la partie de la balle du côté de la poupée fixe est le pôle Nord, l'équateur se trouvant être le plus grand diamètre de la balle, perpendiculaire à l'axe entre les pointes. Placez la gouge à l'équateur, dans la position qui permettrait à la pointe de couper et au biseau de talonner. Au départ, la gouge est placée dans l'axe de l'équateur, cannelure ouverte vers le haut et le bout du manche plus bas que le tranchant de la pointe. Maintenant, placez la gouge selon un angle de 20 degrés au nord par rapport au pôle Nord.

Pour que le tranchant conserve sa position de coupe et que le biseau talonne, vous constaterez qu'il faut faire pivoter légèrement la gouge, tout en relevant le bout du manche et en ramenant celui-ci vers vous. Continuez à suivre le contour de la balle et regardez comment l'orientation de la gouge doit changer pour continuer à couper. Pour que la surface de cette coupe soit lisse et régulière, vous devez savoir comment votre corps contrôle les mouvements de la gouge. Placez-vous debout, les pieds parallèles au banc du tour (vos épaules seront perpendiculaires à ce dernier) et le dos orienté vers la poupée fixe. Éloignez un peu votre pied droit du piétement du tour et reculez un peu votre pied gauche. Transférez votre centre de gravité vers l'arrière pour faire glisser la gouge sur le porte-outil, tout en pivotant le torse pour ramener l'outil perpendiculaire au banc. Pour modifier l'orientation de la cannelure, il suffit de soulever ou d'abaisser le manche de la main droite et de faire pivoter la gouge par une torsion du poignet droit. Tous ces mouvements se font simultanément à mesure que vous passez le biseau de la gouge sur le contour de la pièce.

 
Formez la base jusqu'à la ligne médiane.

Formez la base du porte-stylo jusqu'à la ligne médiane.

 

Tournage de la base et du bec

Montez l'ébauche sur le tour en alignant l'axe central entre les pointes. Creusez une cannelure à l'extrémité de l'ébauche près de la poupée fixe, qui formera la partie inférieure de la base. Laissez un tenon que vous pourrez saisir dans votre mandrin à trois mors. Commencez à profiler la forme de la base en ne dépassant pas la ligne médiane.

 
Formez le bec jusqu'à la ligne de jonction.

Formez le bec jusqu'à la ligne de jonction (voir l'illustration).

 

Montez l'ébauche sur le tour en alignant l'axe excentrique entre les deux pointes. À l'aide d'une gouge, commencez à façonner le bec. À ce stade, il faut conserver le bout de l'ébauche où s'insère la contrepointe lorsque la pièce est montée sur l'axe central. Tournez le bec jusqu'à proximité de la ligne de jonction. Donnez au bec sa forme cylindrique, puis changez d'axe pour travailler la base en forme de bulbe.

 
Percez un trou dans le bec.

Percez dans le bec un trou qui conviendra au diamètre de votre stylo.

 

Remettez l'ébauche dans l'axe excentrique. Installez une lunette de tournage pour maintenir le bec. Insérez un mandrin de perçage dans la poupée mobile. J'ai utilisé une mèche de 13/32 po pour percer un trou de 3 po de profondeur. Choisissez la grosseur de la mèche en fonction du diamètre du stylo.

Placez un cône sur la contrepointe pour supporter l'extrémité du bec, puis travaillez celui-ci jusqu'à ce qu'il ait 1 po de diamètre. Commencez à couper l'extrémité du bec en utilisant la pointe d'une plane de tourneur. Terminez la coupe à l'aide d'une scie à dents fines et passez un papier abrasif pour la finition. Vous aurez maintenant besoin d'utiliser votre mandrin à trois mors pour travailler la pièce dans l'axe central.

 
Crête de bois

Cette crête de bois n'a pas été coupée, ni dans un axe ni dans l'autre.

 
Enlevez la crête à l'aide d'une plane.

Enlevez la crête en utilisant une plane bien affûtée.

 

Continuez de travailler la pièce sur les deux axes, en vous approchant de plus en plus du point de rencontre des axes pour obtenir une belle transition. Ce travail formera, sur un des côtés de la pièce, une crête de bois qui ne peut être enlevée au tournage, ni dans un axe ni dans l'autre. À l'aide d'une plane, raclez délicatement cette crête. Si la transition entre les axes central et excentrique est trop loin de la base, l'angle du bec sera trop prononcé. Profilez le bec plus près de la base. Changez les axes et redessinez la silhouette de la base afin qu'elle se marie bien au bec. Utilisez une fois de plus la plane pour enlever la crête de bois qui reste à la jonction des deux axes.

 
Profilez le bec plus près de la base

Profilez le bec plus près de la base afin que les contours se marient.

 
Parfait!

Parfait! Ne changez plus rien.

 

Si le joint est au bon endroit, la transition entre les deux axes sera harmonieuse.

 
Détachez le porte-stylo du tenon.

Détachez le porte-stylo du tenon.

 

Poncez la pièce tournée en commençant sur un axe, puis en continuant sur l'autre axe. Poncez pendant que le tour tourne lentement afin de pouvoir poncer la transition entre les deux axes. Commencez le ponçage en utilisant un papier abrasif de grain 200 et, progressivement, terminez avec le papier abrasif le plus fin dont vous disposez. Appliquez le fini de votre choix. Une fois le fini bien sec, montez la pièce tournée sur votre mandrin à trois mors et coupez le tenon qui retient la base. Vous pouvez maintenant utiliser votre nouveau porte-stylo.

 
Porte-stylo terminé

Avec ce porte-stylo, vous aurez toujours de quoi écrire à portée de main.

 

Texte et photos : Ellis Hein

Ellis Hein vit avec sa famille à l'extérieur de Casper, au Wyoming. Il est l'auteur de The Woodturner's Project Book (Linden Publishing, 2008). Ses articles sur le travail et le tournage du bois ont été publiés dans Woodturning Design, Woodturning et Woodworkers Journal. Vous pouvez aussi lire son blogue au www.woodturnedart.wordpress.com. Ellis écrit aussi sur l'importance de la foi des premiers Quakers jusqu'à aujourd'hui. Vous pouvez communiquer avec Ellis par courriel (en anglais) au woodturnedart@vcn.com.

 
 
 
 
     
Services aux abonnés :
Abonnement | Politique de confidentialité | Numéros antérieurs