Lee Valley & Veritas
Infolettre – Travail du bois
  Volume 4, numéro 6 – août 2019  
 
GreenWood
 
GreenWood
 
Lee Valley est fière de collaborer avec GreenWood à cette importante initiative. Cet organisme sans but lucratif travaille en étroite collaboration avec les collectivités éloignées des régions forestières d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, afin de trouver des façons d'utiliser les ressources ligneuses de manière durable.

La mission

L'objectif de GreenWood est de contribuer à préserver les écosystèmes des forêts tropicales, tout en favorisant l'autosuffisance des populations qui y vivent et qui dépendent de la forêt comme moyen de subsistance. L'approche unique de l'organisme offre une solution de rechange utile aux pratiques forestières et d'aménagement du territoire non durables qui prédominent dans les régions tropicales. Trop souvent, des activités comme la coupe à blanc, l'abattage illégal et la transformation à grande échelle de forêts en terres agricoles apportent leur lot de problèmes environnementaux, sociaux et économiques. Le modèle de développement durable de GreenWood laisse espérer des perspectives différentes pour les forêts et les populations. L'approche de l'organisme connaît déjà un succès retentissant et présente un potentiel énorme de transformation des collectivités, des économies et des écosystèmes dans différentes parties du monde.

En fournissant aux gens les outils et la formation nécessaires pour fabriquer des produits utiles et commercialisables à partir de bois récolté de façon sélective, GreenWood contribue à créer une source de revenus essentielle et des emplois intéressants pour la population locale. Ces petites entreprises créent des stimulants économiques importants qui favorisent des pratiques forestières responsables en plus d’ajouter de la valeur au bois d'œuvre extrait, de sorte que moins d'arbres doivent être coupés pour accroître les retombées économiques locales. En conservant les ressources, ces activités assurent l'avenir des générations futures, qui pourront continuer de compter sur la forêt comme moyen de subsistance.
 
GreenWood
 
La mission de GreenWood a commencé en 1993 au Honduras par un petit projet piloté par l'entrepreneur et ébéniste Scott Landis, et dirigé par la Woodworkers Alliance for Rainforest Protection. Cet organisme était alors à l'avant-garde dans la promotion de la gestion durable des ressources forestières en vue de garantir un approvisionnement renouvelable en bois tropicaux.

Le projet était d’abord axé sur la fabrication de chaises à partir de bois durs moins connus et d'autres produits de la forêt, comme les plantes grimpantes et les fibres d'écorce pour le cannage des chaises. On détournait ainsi la demande pour des bois surexploités, comme l'acajou, vers des essences sous-utilisées provenant de coupes sélectives de forêts secondaires. Le succès de cette initiative a suscité le lancement de projets similaires de fabrication de meubles au Honduras. En 2001, GreenWood est devenu officiellement un organisme éducatif sans but lucratif, dont le siège social est à South Berwick, dans l’État du Maine. Les différents projets de GreenWood ont produit une vaste gamme de meubles, de même que des bateaux, des pièces de guitare ainsi que du bois usiné et séché, le tout étant destiné autant à l'usage local qu'à l'exportation. Plus de 20 000 acres de forêt tropicale sont actuellement gérées par des partenaires de GreenWood au Honduras, et des plans d'expansion à Porto Rico et ailleurs dans les Amériques sont prévus.
 
GreenWood
 
La clé du succès de GreenWood est l'étendue de son action, qui va de l'identification des essences d'arbres sous-utilisées à la formation des artisans locaux pour qu'ils puissent transformer leur bois en produits commercialisables. Comme l'organisme travaille dans de nombreuses collectivités éloignées où un approvisionnement fiable en électricité fait souvent défaut, GreenWood a mis l'accent sur de l'équipement à faible technologie, comme des tours à bois à pédales, qu'on peut facilement construire sur place au moyen de pièces de vélo recyclées. Il va de soi que ces très petites entreprises ne pourraient survivre sans acheteurs pour leur production. GreenWood les aide donc aussi à accéder aux marchés dans d'autres régions du monde grâce à des réseaux existants de commerçants et de transporteurs qui font le lien entre ces petits producteurs et les consommateurs désireux d’acquérir leurs produits. C'est ici que Lee Valley entre en scène. Nous sommes heureux d'offrir à nos clients ces maillets en bois de grande qualité tournés à la main dans un atelier GreenWood à Paya, un petit village au nord-est du Honduras, l’un des pays du monde les plus touchés par la déforestation. Si le prix des maillets assure un bon revenu aux artisans qui les fabriquent, nous versons, de plus, 100 % des recettes de nos ventes à GreenWood pour soutenir ses efforts dans le développement de ses activités dans d'autres régions. Aussi, nous sommes convaincus que nos clients en Amérique du Nord voudront bien posséder et utiliser ces maillets qui, en plus de contribuer à rendre le monde meilleur, constituent de beaux et bons outils qui sont toujours très utiles dans l'atelier.
 
GreenWood
 
Les essences de bois

L'équipe de GreenWood comprend différents spécialistes, allant d’experts en sylviculture aux ébénistes, qui collaborent avec les résidents à la sélection d’essences généralement laissées de côté lors des opérations forestières traditionnelles. Ensemble, ils déterminent les différents produits qui peuvent être fabriqués avec ces essences, en tirant le meilleur parti de leurs propriétés physiques selon l'utilisation prévue. Pour la fabrication de ces maillets, cinq bois de feuillus ont été retenus et récoltés de façon sélective dans des forêts gérées par les collectivités sur la côte nord du Honduras. Ces bois ont été choisis pour leur densité et leur résistance, deux qualités recherchées dans un maillet de menuisier. Bien que ces bois existent en quantité suffisante pour être récoltés de façon durable, ils sont peu connus en dehors de leur aire de répartition d'origine. Les degrés de dureté Janka énumérés ci-dessous sont fondés sur un test normalisé qui mesure la résistance relative de chaque essence de bois à l'enfoncement et à l'usure. À des fins de comparaison, la dureté Janka de l'acajou du Honduras est de 800, celle de l'érable à sucre et du hêtre commun s’établit à 1450 et celle du cocobolo s’élève à plus de 3000.
 
GreenWood
Les maillets sont faits de cinq essences différentes (de gauche à droite) : cincho, cumbillo, rosita, huesito et courbaril.
 
Cincho (aussi connu sous le nom de machiche) – Lonchocarpus castilloi
Bois très dense de couleur brun jaunâtre à brun rougeâtre foncé, à grain moyennement grossier et à fil variant de droit à enchevêtré. Dureté Janka : 2700

Cumbillo (aussi connu sous le nom de nargusta) – Terminalia amazonia
Bois modérément dense de couleur jaune olive à brun doré, souvent marqué de veines rougeâtres bien visibles. Il présente un grain moyennement grossier et un fil enchevêtré formant un motif rubané distinctif. Dureté Janka : 1600 à 2100

Rosita – Hyeronima alchorneoides
Bois moyennement dense de couleur brun rougeâtre à brun chocolat, à grain moyennement grossier et à fil enchevêtré formant un motif rubané. Dureté Janka : 1700

Huesito – Macrohasseltia macroterantha
Bois moyennement dense de couleur blanc rosé à jaune pâle à grain fin et à fil enchevêtré. Dureté Janka : 1350

Courbaril (aussi connu sous le nom de jatoba ou cerisier brésilien) – Hymenaea courbaril
Bois extrêmement dense dont la couleur varie du rouge saumoné au brun orangé, veiné de brun foncé. Il présente un grain moyen à grossier et un fil enchevêtré en grande partie. Dureté Janka : 2350 à 3290

Les maillets
 
GreenWood
 
En plus de constituer un modèle de développement durable et une source de revenus nécessaire pour les artisans et scieurs locaux, ces maillets sont tout simplement de bons outils bien faits. Tournés à la main un par un dans un atelier communautaire sur un petit tour à gaz, électrique ou à pédales, ces superbes maillets témoignent de la qualité du travail des artisans. Bien qu'ils soient fabriqués à l'aide d'outils relativement rudimentaires et faits de bois dense au fil difficile à ouvrer, ils ne présentent ni trace d'arrachement ni défaut. Dessinés par Lee Valley selon la forme traditionnelle des maillets de sculpteur, ils sont conçus pour frapper des ciseaux sans endommager le manche ou pour effectuer des tâches semblables exigeant davantage de finesse que de puissance. La tête bombée crée un excellent point de contact, et les arêtes arrondies réduisent les risques d'éclatement. Grâce à son profil, le manche épouse le creux de la main. Il est également possible de l'empoigner par la tête pour mieux maîtriser l'outil. Dans les deux cas, ces maillets bien équilibrés procurent une prise confortable.

Membre de l'équipe Lee Valley

Apportez votre soutien à l'initiative de développement durable d'une entreprise artisanale du Honduras en contribuant à la campagne Turn it Up! de GreenWood sur GoFundMe – la page est en anglais seulement : gofundme.com/f/greenwoodglobal.
 
 
 
 
     
Services aux abonnés :
Abonnement | Politique de confidentialité | Numéros antérieurs