Guide d'instruction (58 ko, PDF)

View as PDF (58 ko, PDF)


(VA101)
 
Sur un terrain, certaines situations sont difficiles à corriger avec les méthodes de greffage traditionnelles, notamment lorsque les branches d'un arbre poussent toutes du même côté, qu'un bonsaï est peu fourni ou qu'un espalier est mal équilibré. La mèche à greffer Plugger de Veritas, utilisée conjointement avec un taille-crayon standard, offre une solution rapide à ces problèmes.
 
La mèche à greffer Plugger est tout simplement une mèche de perceuse en forme de cône qui permet de former un trou à angle de 16°, identique à celui des crayons taillés au taille-crayon. Une correspondance parfaite est ainsi établie entre le trou modelé par la mèche Plugger et le greffon taillé avec un taille-crayon – le greffon est la partie à implanter, généralement une petite branche. Cette méthode permet de greffer à votre guise des branches sur un arbre.
 
Remarque : La mèche à greffer Plugger ne peut que donner une forme de cône à un trou déjà percé. Elle ne perce pas. Cette mèche doit être employée conjointement avec une mèche à percer de 1/8 po. Utiliser cette dernière pour percer un trou de la profondeur appropriée. Ensuite, avec la mèche Plugger, façonner le trou pour lui donner sa forme conique.
 
À propos du contact cambial
 
Le cambium est une mince couche génératrice comprise entre l'écorce interne et l'aubier d'un arbre. Le cambium provoque au fur et à mesure une division des cellules, ce qui donne naissance à l’écorce externe et à l'aubier. Le cambium produit également les cercles annuels de l'arbre. Le greffon et le porte-greffe doivent être de même genre, bien que des essences différentes – mais apparentées – puissent parfois être greffées avec succès, comme dans le cas du cognassier et du poirier.
 
Pour qu'une greffe réussisse, les cambiums du greffon et du porte-greffe doivent être mis en contact le plus étroitement possible voir la figure 1. Afin de ne pas compromettre la reprise de la greffe, s'assurer que la base du greffon – la partie qui pointait vers le tronc ou les racines du donneur – est celle qui est insérée dans
le porte-greffe.
 
Pour effectuer une greffe en utilisant la mèche Plugger, suivre les instructions suivantes :
 
1.   Choisir comme greffon un rameau dont le diamètre correspond à celui d'un crayon. Aiguiser l'extrémité de la base de la branche avec un taille-crayon. Notre taille-crayon robuste (99K88.01) fera très bien l'affaire, si vous n'en avez pas déjà un.
     
Remarque : Les lames du taillecrayon, utilisé conjointement avec la mèche Plugger, doivent toujours être nettoyées après chaque utilisation, car le bois vert peut engorger les lames.
     
2.   Avec une perceuse et une mèche de 1/8 po de diamètre, percer un trou d'une profondeur de 1/2 po dans la branche ou le tronc qui servira de porte-greffe. La profondeur du trou peut varier, selon le diamètre du greffon et l’épaisseur du tronc. Percer selon un angle de 90°. Ensuite, utiliser la mèche à greffer Plugger (VA101) pour évaser le trou en forme de cône. Vérifier en insérant graduellement le greffon dans le trou à quelques reprises pendant l'opération, jusqu’à ce qu’il s’ajuste parfaitement.
.    
3.   Insérer le greffon dans le cône. L'ajustement devrait être serré et le contact entre les cambiums, aussi parfait que possible. Dans le cas contraire, aiguiser encore plus le greffon. Si le trou n'est pas assez creux pour permettre un bon contact entre les cambiums, utiliser encore la mèche. Pour empêcher le greffon de sécher, les deux surfaces d'aubier doivent se toucher.
     
4.   Une fois le greffon bien en place dans le porte-greffe, couvrir le point de greffe avec de la cire à greffer ou du mastic à greffer à base de latex. L'humidité nécessaire à la cicatrisation sera ainsi conservée.
 
Cette méthode de greffage permet également de créer une entretoise naturelle pour les branches fragiles. Sans élagage régulier, plusieurs arbres développent des fourches délicates, particulièrement à la cime. Plus l'arbre croît, plus le poids de ces branches augmente, ce qui peut devenir dangereux pendant les tempêtes de vents ou de verglas. Si l'arbre est encore jeune, une entretoise naturelle peut être réalisée en liant les branches à l'aide d'un greffon. Dans ce cas, l'orientation de la base du greffon n'a aucune importance, puisque l'arbre s'y adapte. Par exemple, si la base est insérée sur la branche gauche de la fourche, l'aubier amènera la sève brute vers la branche droite et l'écorce interne propagera la sève élaborée vers
 
Figure 1 : Pour réussir une greffe, il est important que le contact cambial soit le plus précis possible. Le degré de contact illustré ici est suffisant pour former une greffe solide.
 
Figure 2 : Branche aiguisée
 
Figure 3 : Trou en forme de cône
 
Figure 4 : Insérer la branche dans le trou
 
Figure 5 : Appliquer le mastic à greffer
 
Figure 6 : Greffe d’une entretoise
 
celle de gauche. Si la disposition du greffon est inversée, le processus sera également inversé pour la circulation des sèves. Il est recommandé d'utiliser un greffon arqué afin de donner aux branches une plus grande liberté de mouvement. De cette manière, les deux branches peuvent plier ou osciller, en se rapprochant et s’éloignant l'une de l'autre, sans que le greffon se détache. Une fois la greffe réussie, le greffon se transforme en une solide entretoise dont l'apparence est beaucoup plus naturelle que celle d'un câble ou d'une tige filetée.
 
  Astuce : Il est recommandé de stabiliser le point de greffe en attachant les branches avec un tuyau de caoutchouc.
IWF-074 Rév. A

 
Imprimer
Fermer